Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Lors de la visite du système de péage de l’autoroute Ila Touba le 5 mai 2019, le ministre des infrastructures des Transports terrestre et du Désenclavement a appelé à plus de prudence et au respect des normes de vitesse sur l’autoroute. Me Omar Youm a laissé entendre « l’autoroute n’est pas un circuit sportif, ce n’est pas une compétition de vitesse. Elle est conçue pour faciliter le déplacement des usagers. Il Ya une réglementation, et des vitesses à ne pas dépasser. La vitesse maximum autorisée sur l’autoroute est de 110 km/h, mais cela ne veut pas dire forcément atteindre cette vitesse. Soyons prudents, il y va de la sécurité des personnes et des biens».

Depuis la mise en service de l’autoroute Ila Touba, le 1er février 2019, soixante cinq (65) cas d’accidents ont été  relevés. Plus de la moitié de ces accidents ont été enregistrés durant le seul mois d’avril dernier avec à la clé 10 morts et 40 blessés en 4 mois. Selon Abdou Karim Diagne, superviseur du poste de contrôle de la gare de péage de Thiès, qui s’exprimait lors de la visite, «l’excès de vitesse, le défaut de maitrise du véhicule, et l’éclatement de pneus sont les trois principales causes de ces accidents».

Toujours selon cet agent de Crbc, 2260 véhicules sont tombés en panne sur cette autoroute ou passent en moyenne 3500 véhicules par jour. Pour le mois d’avril 272 véhicules ont été remorqués dont les 732 ont été mis en fourrière. Les caméras de surveillance sont au nombre de 116, dont 26 sur le tracé de 115 km entre Thiès et Touba, le reste éparpillée entre les cabines et autres lieux stratégiques, permettent de contrôler ce qui se passe sur cette autoroute. Ila Touba ne dispose pas encore d’un poste de contrôle douanier, ce qui risque d’en faire un boulevard pour les contrebandiers. A ce propos, le ministre a demandé de renforcer les gendarmes en matériel de contrôle pour renforcer la sécurité sur l’autoroute.